» Santé » Nous nous maltraitons, pourquoi ?

Nous nous maltraitons, pourquoi ?

En observant autour de moi, je me suis rendue compte que la majorité des personnes qui ont des problèmes de santé et qui sont même parfois passés sur une table d’opération, ne parviennent pas à changer leurs habitudes pour autant.

Pourquoi, quand on sait que notre hygiène de vie : façon de manger, bouger et dormir est préjudiciable et que c’est cette même manière qui a conduit à notre état de santé actuel ?
Pourquoi si l’on sait au fond de soi qu’à chaque journée qui passe où l’on ne bouge pas de son fauteuil et où l’on ingère des plats préparés, du sucre et des protéines animales à foison, on se rapproche un peu plus de la catastrophe ?
Pour plusieurs raisons en vérité…
1) la résistance au changement
2) l’essai continue de se convaincre que ce n’est pas si grave
3) parce que le comportement est la réponse à des pulsions que la personne ne parvient pas à contrôler
4) parce que c’est tout simplement plus facile.

Mais quand on y regarde de plus près, il faut souvent attendre que le médecin crie « STOP » pour que la personne prenne enfin conscience de l’état de sa santé et prenne les choses en main.
Le problème c’est que cette personne bien souvent ne va pas au bout de la démarche et procède aux changements pour faire plaisir au médecin et non pas pour sa propre vie.
Ça peut paraître paradoxal pourtant à ce niveau bien peu d’individus sont capables de se dire : « Bon maintenant je prends ma vie en main et j’arrête mes conneries »
Quand bien même les personnes savent que fumer écourte la vie, ils continuent de fumer.
Quand bien même les personnes savent ou se doutent que manger mal porte grand préjudice à leur état de santé, elles continuent de le faire en se rassurant sur le peu d’effet que ces pratiques ont sur leur corps :
« Oh c’est pas un gateau au chocolat qui va changer quelque chose »
« Je peux bien me permettre de manger une fois de temps en temps un hamburger »
« Je ne pense pas que manger une pleine assiette de pâtes carbonara aura une mauvaise influence sur ma santé… »

Comment faire alors ?
D’abord prendre conscience, puis se faire aider par une personne qui a à la fois le savoir suffisant et de bonnes aptitudes de coaching pour parvenir à instaurer de meilleures habitudes de vie plus salutaires,

En espérant vous lire,
Charlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *